lundi 4 juillet 2011

Démontage et clotûre du chantier

Les dernières plongées ont permis de ré immerger les pièces de bois prélevées la semaine passée. Elles ont été re-positionnées, fixées, puis protégées par une première couche de sable avant d’être couverte de géotextile lui-même recouvert d’une épaisse couche de sable bloquée par des fragments de panse de dolia. Les grands fragments de dolia portant des timbres ont été retournés face contre sable pour éviter que les concrétions ne se forment. Parallèlement, plusieurs palanquées se sont relayées pour terminer la documentation du site – photographies, relevés et mesures.
Les prévisions météorologiques pour les deux derniers jours de la semaine s’annonçant mouvementées, nous avons procédé à la clôture du chantier jeudi matin. Pour se protéger de la houle déjà formée et du vent bien établi,  Le Brezehan s’est mis à l’abri de l’île de la Giraglia et les interventions sur le site se sont faites à partir du semi-rigide. 
Briefing venté pour les opérations de démontage (photo T. Seguin)

Le Brézehan à l'approche de l'île de la Giraglia jeudi matin (photo T. Seguin)
Tous les outils, supports et  ancrages qui nous ont permis de travailler durant ces quatre dernières semaines ont été remontés. N’ont été laissés in situ que les « points-fixes » matérialisés par des fers à béton servant de repères. 
Palanquée de démontage de retour à l'abri de l'île de la Giraglia (photo T. Seguin)
Déchargement à bord du Brezehan de l'installation de travail au fond, démontée et remontée pour libérer le site de tout élément exogène (photo T. Seguin)
A terre,  nous avons procédé, dans le dépôt provisoire de la cellule conservation préventive, à l’inventaire et à la documentation systématique du mobilier archéologique remonté au cours des quatre semaines de chantier. Puis chaque objet a été conditionné en vue du transport vers Marseille où se poursuivront les opérations de nettoyage et de conservation. C’est également à Marseille, au DRASSM, que l’étude détaillée des artefacts s’effectuera avant la fin de l’année 2011. 
Nettoyage d'une marque sur fond d'amphore (photo T. Seguin)
La campagne 2011, qui a bénéficié de conditions météo globalement favorables, s’est ainsi achevée samedi 2 juillet après quatre semaines de plongées fructueuses qui nous ont permis d’atteindre les objectifs fixés pour cette deuxième et vraisemblablement dernière campagne de fouille programmée sur l’épave Ouest-Giraglia 2
Le Brezehan quittant le port de Macinaggio (photo T. Seguin)

2 commentaires: